Météore pour petite orchestre


Je me suis toujours intéressé aux phénomènes d’auto-transformation comme l’eau, et les nuages. Lorsque je me promène au bord de l’eau, je me plonge souvent dans la contemplation de sa surface sans me lasser. Ainsi, pour moi, l’observation du phénomène d’évolution de la nature est un sujet des plus importants. Cette-fois ci, le thème de ma pièce s’est inspiré des phénomènes célestes. Ce seront par exemple, le cours de l’eau et le vent, les mouvements descendants comme les averses brutales et les trainées météoriques, et à l’opposé, les mouvements ascensionnels qui proviennent de la volatilisation de l’eau. La grande variété de timbre et de mode de jeu de l’orchestre m’ont permis, non seulement de décrire la transformation graduelle et lisse, mais aussi, le contraste comme entre le temps paisible et le brusque typon qui nous impose le respect de la nature.